Accueil > Gamme Motos  > Scooters > BURGMAN 650

BURGMAN 650
Photo moto

  logo existe en 34 ch    logo garantie 2 ans    logo nouveauté
BURGMAN AN 650. La limousine.

PRÉSENTATION

Après le succès remporté par l’AN400 Burgman, Suzuki se devait de pérenniser sa maîtrise dans le secteur des scooters de grosse cylindrée. C’est chose faite depuis 2002 grâce à l’AN650, le scooter des superlatifs.
Devenu depuis un véritable phénomène de société, l’aîné de la gamme Burgman revendique toujours la cylindrée la plus élevée et la technologie la plus évoluée jamais observée sur un scooter, en particulier avec sa boîte de vitesses “séquentielle”.
La version “Executive” bénéficie d’un pare-brise réglable électriquement sur 95 mm, d’un système antivol par transpondeur, d’un nouveau tableau de bord avec affichage de la température, de nouveaux clignotants et d’une nouvelle boîteà gants. Le système de freinage ABS particulièrement efficace et sécurisant fait bien entendu partie des équipements de série de ce maxi-scooter.

MOTORISATION

Résolument novateur, le moteur qui propulse l’AN650 est un bicylindre en ligne 4 temps à refroidissement liquide d’une cylindrée de 638 cm3. Grâce à une distribution à 4 soupapes par cylindre et double arbre à cames en tête, ce moteur délivre une puissance supérieure à tout ce que l’on a pu connaître jusqu’alors sur un scooter.
Mais la liste de ses particularités ne s’arrête pas là. En effet, ce bloc novateur est aussi équipé d’une alimentation par injection, d’un ensemble antipollution complet avec système d’injection d’air secondaire et pot catalytique, d’un allumage numérique, d’un double balancier d’équilibrage des vibrations (en plus d’un montage sur silent-bloc), mais aussi et surtout d’un système de transmission révolutionnaire. En effet, le pilote de l’AN650 a le loisir de choisir entre deux modes de transmission automatique : tout d’abord un mode "économique" qui limite les montées en régime au profit de la consommation de carburant et, par là même, de l’autonomie.
Ensuite vient un mode "sport" qui autorise une prise de régime optimale, ce qui induit des accélérations plus vives et un comportement plus "sportif". Enfin, le pilote dispose aussi d’un mode manuel qui lui permet de sélectionner à l’aide d’une commande située sur le comodo gauche le ou les rapports qu’il souhaite utiliser.
Un total de 5 rapports est ainsi disponible, le rapport engagé étant visualisé au tableau de bord comme sur une automobile à boîte auto. Evidemment, quel que soit le mode choisi, l’embrayage reste totalement automatique. Vous pourrez aussi sélectionner en mode manuel la fonction overdrive qui permet de substantielles économies de carburant.

PARTIE CYCLE

Comme au chapitre de la motorisation, les solutions retenues par l’AN650 dérogent quelque peu des standards connus. Aussi le cadre s’apparente-t-il à un treillis tubulaire en tubes d’acier avec bras oscillant conventionnel, comme en moto. Cette solution permet de placer le moteur en avant de la structure et d’améliorer considérablement le comportement routier.
La fourche avant télescopique hydraulique revendique un diamètre de 41 mm et 100 mm de débattement. A l’arrière, on trouve une paire de combinés ressorts-amortisseurs conventionnels réglables en précharge et offrant également 10 cm de débattement.
Nouveauté 2004, la version “Executive” de l’AN650 reçoit le support rassurant d’un système antiblocage de frein (ABS) agissant sur un double disque avant et un simple disque arrière.

Le plus cylindré de sa catégorie.